Conférence annuelle de la Coopération au Développement


Date(s): Ven 14 sept 07    |  Organisateur: DDC
Heure: 10hà 17h15  | Ouverture des portes: 9h30
Prix: -  | Billetterie: -
Configuration/plan de salle:
Informations détaillées

Jeunesse et développement : un partenariat prometteur

La Suisse entend renforcer la position des jeunes en tant que groupe-cible, acteurs et partenaires de sa coopération au développement : telle est la déclaration faite à Genève par la Présidente de la Confédération, Micheline Calmy-Rey, en présence des quelque 2000 participants à la Conférence annuelle de la coopération au développement, parmi lesquels de nombreux jeunes et des écoliers. Organisée conjointement par la DDC et le SECO, cette conférence était placée sous le signe de la jeunesse ainsi que du dialogue transgénérationnel et interculturel.

La manifestation était placée cette année sous la devise: « Jeunesse et développement : saisir cette chance maintenant ! » La jeunesse joue en effet un rôle considérable dans la perspective du développement. Aujourd’hui, un cinquième de la population mondiale, soit plus de 1,2 milliard d’êtres humains, est composé de jeunes de 15 à 24 ans. Et 85 % d’entre eux vivent dans les pays en développement. Aucun autre groupe de population ne dispose d’un pareil potentiel pour faire progresser de façon décisive le développement mondial et réduire durablement la pauvreté. Parallèlement, on constate que les jeunes souffrent tout particulièrement des conséquences multiples de la pauvreté et des conflits.

DDC : nouvelle politique de la jeunesse
La DDC a saisi l’occasion que lui donnait la conférence pour présenter sa nouvelle politique en faveur de la jeunesse et prouver l’importance qu’elle accorde aux jeunes dans la lutte contre la pauvreté sur la planète. Comme l’a expliqué son directeur, Walter Fust, cette nouvelle politique poursuit prioritairement trois objectifs : soutenir l’épanouissement du potentiel de la jeunesse ; contribuer à améliorer ses conditions de vie ; permettre aux jeunes d’avoir voix au chapitre dans la prise des décisions politiques.

«Si nous entendons avoir une chance de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement, nous devons dès aujourd’hui nous investir davantage à tous les niveaux en faveur de l’enfance et de la jeunesse», a aussi déclaré Walter Fust. La DDC a donc créé à cet effet son propre Centre de contact (Focal Point) Jeunesse et développement.

Les jeunes prennent la parole
Cette année, la conférence s’est déroulée pour la première fois sur une journée entière et a été organisée en collaboration avec le Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ). Deux tables rondes ont été organisées pour donner une place de choix à des jeunes qui s’engagent en Suisse et au Burkina Faso : ils ont ainsi débattu - entre eux d’abord, puis avec MM. Justin Koutaba, ministre de la jeunesse et de l’emploi du Burkina Faso, Jean-Daniel Gerber, directeur du SECO et Walter Fust, directeur de la DDC - des possibilités de relever les défis posés à la politique de développement.

La conférence annuelle a été également le cadre de la première remise du prix « We care, you too? », institué conjointement par la DDC et le SECO pour encourager les jeunes qui s’engagent en faveur du développement. Sur plus de 100 projets déposés, six ont été récompensés par des prix en espèces de 5000 francs chacun, ce montant étant intégralement destiné à leur financement. Lors de la remise des prix, la Présidente de la Confédération a félicité la jeunesse suisse de l’envergure de son engagement : « Vous nous donnez la force de ne pas considérer la pauvreté et l’exclusion comme des fatalités », a-t-elle en effet déclaré.

Burkina Faso : grande efficacité des projets pour la jeunesse
L’exemple du Burkina Faso, quatrième pays le plus pauvre du monde, a mis en lumière un mode de collaboration menée en faveur des jeunes et basée sur le partenariat. La Suisse et le Burkina Faso travaillent étroitement ensemble depuis plus de 30 ans. La DDC et le SECO collaborent notamment avec ce pays africain dans les domaines de la formation professionnelle et de la création d’emplois pour les jeunes. Divers projets concrets ont été présentés à Genève, consacrés par exemple à la formation des apprentis ou encore à la promotion des entreprises. Jean-Daniel Gerber a déclaré à ce propos : « Ce qui compte, c’est que les jeunes et les gouvernements prennent des initiatives et des responsabilités sur place. Nous les y aidons. »

La conférence s’est en outre assortie d’une exposition qui a permis à des mouvements de jeunesse et à des organisations œuvrant dans le développement de présenter leurs activités sur le thème « Jeunesse et Développement ». Les candidats au prix d’encouragement « We care, you too ? » ont eux aussi exposé leurs projets dans le cadre de cette exposition, qui a rassemblé un total de plus de 70 exposants.

Contact et compléments d’information

Joachim Ahrens, porte-parole de la DDC
Tél. +41 (0)31 322 35 59 / +41 (0)79 622 87 54
Courriel: joachim.ahrens@deza.admin.ch
L'événement en images

Sous réserve de modifications. Pour tout renseignement complémentaire, prière de contacter directement l'organisateur.

> retour à l'historique